Alors, peut-être aurez vous déjà entendu parler de moi, ou lu à mon propos... et pas forcément en bien... Oui, parce qu'on ne peut pas plaire à tout le monde, voyez-vous ! D'autant plus si vous traitez de sujets aussi « sensibles », et que vous n'y allez pas par quatre chemins pour bousculer les petites conventions des esprits étriqués...

La question est donc la suivante : 


Serez-vous de ceux qui s'arrêtent aux qu'en dira-t-on, qui s'abreuvent de « quelqu'un m'a dit qu'un tel a dit que », qui se contentent des médisances hasardeuses et pleine et de frustration de délateurs ignorants tout de l'objet de leur obsession ? Ou bien serez-vous de ceux, plus lucides et animés par une saine curiosité, qui préfèrent aller trouver l'information à la source, se faire une opinion par eux-mêmes, fuyant l'ignorance et l'aveuglement bête et méchant ?

Vous en apprendrez bien davantage sur moi en lisant le articles de ce blog (et celui-ci est probablement le plus lu), mais je vous fait quand même un petit résumé, absolument non exhaustif :

Enfant atypique, involontairement adorée ou détestée, je n'ai jamais connu la demie mesure, ne fonctionnant de tout façon pas non plus en mode « grisâtre » ou « d'à peu près ». La Nature était d'une importance primordiale à mes yeux, au point de faire de l'ombre aux relations humaines que je trouvais finalement bien compliquées !

Mon adolescence a suivi cette même ligne, avec tout de même quelques tentatives d'ouvertes vers autrui, parfois vaines, parfois couronnées de succès. Bref, un peu ce que tout le monde expérimente... si ce n'est que mon adoration toujours plus grandissante pour la Nature et ses mystères, c'est-à-dire les choses cachées et occultées, celles qui font peur et dérangent, ne mettait pas franchement grand monde à l'aise... Mais que voulez-vous, j'ai toujours exécré l'ignorance : fermer les yeux et baisser la tête devant elle, jamais !

Mon cursus scolaire secondaire terminé, j'ai failli entamer des études de psychologie, mais, informations prises, je me suis rendue compte que cela m'aurait fait perdre plus de temps qu'autre chose, tellement je trouvais le système académique rigide, fermé, et terriblement obtus ! J'ai donc décidé d'apprendre en autodidacte...

Les années ont passé, faites d'introspection, de recherches, de rencontres enrichissantes et libératrices, de sacrifices, de déceptions cuisantes, d'efforts récompensés, de labeur, d'épreuves difficiles, de dépassements de soi, de moments de débousselement et d'éclairs de conscience...

Si la voie sorcière (recherche de fusion avec la - et sa - Nature et maîtrise de son destin, refus violent de l'ignorance, dépassement de ses limites et élimination des tabous) et spagyrique (transmutation de la matière et travail particulier avec les plantes) fut mienne très tôt, ce n'est qu'à l'aube de mes trente ans que je pris conscience de l'orientation nettement tantrique (travail d'éveil de son énergie personnelle par une exacerbation de sa sensualité) m'animant pourtant depuis très longtemps, et que je me mis avec plus de conscience et de sérieux à l'étude et pratique de la Sexualité Sacrée.

Ayant toujours eu cet élan pour le partage, et voulant plus que tout ouvrir les yeux de mes semblables à la beauté de la Nature et de leur propre nature, c'est tout naturellement (évidemment !) que, forte de mon travail et expérience personnelle, j'ai voulu me mettre au service d'autrui, ou plutôt de son évolution, ce qui est en outre un excellent moyen de moi-même apprendre toujours davantage.

C'est ainsi que j'ai commencé à donner consultations et stages de manière plus officielle. J'ai ainsi créé plusieurs cercles de pratiques : le Cercle en Forêt, ouvert à tous pour des rencontres conviviales et méditations de groupe dans la nature, le Cercle de Chamanisme, accessible sous candidature et dans un but de travail sur les états modifiés de conscience, et le Cercle de Sorcellerie, à l'accès beaucoup plus restrictif, accessible aux élèves les plus sérieux et motivés à entreprendre un cheminement de développement personnel approfondi.

Après plusieurs allées et venues entre la Belgique, mon pays d'origine, et la France, je suis définitivement partie du plat pays début 2011 pour venir m'installer à la frontière franco-suisse. Après quelques tâtonnements, je me suis enfin décidée à quitter le politiquement correct, monotone et abrutissant métro-boulot-dodo, pour me consacrer pleinement, entièrement et exclusivement (et donc également professionnellement) à ce que je nomme le développement sensoriel, et que d'aucuns appelleront « sorcellerie », ou encore « tantrisme ». Enfin...

Oui, j'ai pris des chemins de traverse, j'en prends encore et continuerai toujours de la sorte, car ce n'est pas avec de œillères que l'on peut espérer élargir son champ de conscience, ce n'est pas en se laissant écraser par ses limites et en restant enfermer dans ses tabous que l'on peut espérer atteindre la Connaissance, et jouir pleinement de la vie, en être libre et tendant à l'accomplissement !

Alors, laisserez-vous encore les abrutis, lâches et frustrés de tout acabit vous pourrir la tête, ou aurez-vous enfin l'audace de partir à l'aventure... par vous-même, faisant fit des prêcheurs de vérités et autres faux amis ? Car sachez que connaissance, liberté, puissance et jouissance sont à ce prix !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire