mardi 20 mai 2014

Zoom sur la Spagyrie - Partie 2




Voici deux autres aspects de la Spagyrie (revoir les précédents) auxquels on ne pensent pas souvent, et pourtant...

L’herboristerie occulte

L’herboristerie consiste en la préparation des plantes en vue d’une action thérapeutique, médicinale et/ou cosmétique. Elle devient occulte dès le moment où l’on prend conscience, entretient et optimise notre lien au végétal.

Ces préparations peuvent prendre plusieurs formes, que l’on appellera galéniques : baumes et onguents, huiles et vinaigres, liqueurs et vins, infusions et décoctions, macérations et teintures…

Un intérêt particulier est ici donné aux préparations « extractrices », de par leur rapport étroit avec la Spagyrie : grâce à l’action de solvant naturel, on exprime le Mercure et le Soufre, ce qui permettra d’obtenir un produit pouvant agir plus fortement sur le mental et l’émotionnel, ce qui par lien sympathique produira un effet sur le physique.

Il s’agit de :



  • L’extraction par l’alcool : solvant puissant, il permet d’extraire un maximum de principes actifs de la plante (selon la partie de celle-ci que l’on traite, on utilise généralement du 40° à 80°). D’autre part, il fait résonnance avec le Mercure de la plante. Ce procédé permet de confectionner les teintures alcooliques et liqueurs, et avec un degré d’alcool moindre, les vins et vinaigres médicinaux. 


  • L’extraction par l’huile : l’huile végétale, à l’instar de la cire d’abeille, a cette propriété particulièrement intéressante de condenser la charge énergétique qu’on lui applique, en plus de la capacité bien entendu de dissoudre un grand nombre de principes actifs, dont certains que l’alcool ne peut pas du tout ou pas aussi bien extraire.


  • L’extraction par l’eau : on obtient par ce procédé les infusions, les décoctions et les macérations. L'eau, solvant bien plus doux, est adéquate pour extraire des principes actifs tels que les sels-minéraux et oligo-éléments (une des raisons pour laquelle elle est utilisée pour la phase spagyrique de Lavation), les acides de fruit, ou encore les sucres.

Précisons que l’extraction, principalement du Soufre, est également possible avec la graisse animal ou végétale : c’est ce qu’on appelle l’enfleurage.

La cuisine sorcière

Cuisine spagyrique, cuisine sorcière ou occulte, cuisine consciente… il s’agit d’une seule et même chose : l’art et la manière de cuisiner en rendant profondément hommage à la Nature, et ainsi profiter pleinement de tous les bienfaits qu’Elle est à même de nous offrir !

La cuisine consciente est à mettre en corrélation avec l’alimentation consciente. Car cette dernière commence bien entendu au moment de la préparation du repas, voire dès l’achat des denrées alimentaires… Et conscientiser sa cuisine (l'acte, pas la pièce...) permet de lui donner toute sa dimension occulte et spagyrique.

La cuisine sorcière ou occulte

On imagine souvent la Sorcière devant un chaudron bouillonnant… belle métaphore qui repose sur une certaine réalité : si en effet elle est passée maîtresse en confection de divers potions et onguents, ce n’est pas pour autant qu’il faille prendre cette image de « touilleuse » au pied de la lettre, piège simpliste dans lequel nombre de personnes tombent !

Faisons ici brièvement les analogies entre les quatre instruments occultes importants de la Sorcière (et du Mage), que sont le Pentacle, la Coupe, la Baguette et le Pentacle, avec les outils utilisés en cuisine :



  • A la Lame, symbole de Feu, correspondent les ustensiles tranchants, donc les couteaux en tout genre et les ciseaux.


  • A la Baguette, symbole d’Air, correspondent les ustensiles permettant la miction, c’est-à-dire les fouets, les cuillères en bois, les spatules, etc.


  • A la Coupe, symbole d’Eau, correspond tout ce qui peut faire office de réceptacle, donc les poêles, les casseroles, les bols, etc.


  • Au Pentacle, symbole de Terre, correspondent les denrées alimentaires qui sont préparées et contribueront à nous nourrir et densifier notre force vitale.

Je n’entrerai ici pas davantage dans l’explication de ce que représentent les quatre instruments occultes, ce n’est ni l’endroit ni le moment, ceci-dit toute personne sollicitant un tant soit peu sa capacité de réflexion pourra entrevoir leur raison d’être.

La cuisine spagyrique

Nous avons vu précédemment que tout être (et matière) vivant, qu'il soit de nature végétale, animale et humaine, est constitués de trois parties : l’Esprit, l’Ame et le Corps, appelés en Spagyrie respectivement Mercure, Soufre et Sel. Et nous le verrons prochainement, un élixir spagyrique passe par diverses opérations associées aux Eléments, telle que la Calcination pour le Feu, la Coagulation pour l’Air, la Lavation pour l’Eau et la Maturation pour la Terre.

En « langage culinaire », La Calcination correspond à la cuisson (ou le fait de couper et trancher dans le cas d’un repas sans cuisson), la Coagulation au mélange des denrées alimentaires (comme préparer une sauce, mettre de l’huile dans sa salade…), La Lavation au nettoyage et à l’introduction de liquides, La Maturation à l’assemblage de votre préparation en vue de prendre votre repas, ainsi que bien entendu la prise du repas elle-même.

Ceci n’est que quelques exemples analogiques, en pratiquant vous en trouverez certainement d’autres !


Je n’aborde pas ce sujet, mais pour votre information, sachez que la Spagyrie peut également traiter d’autres matières par les opérations traditionnelles alchimiques, tel que les substances animales, les pierres et minéraux, les métaux, etc.

Pour en savoir davantage sur tout ceci, vous devrez patienter jusqu’à la parution de mon livre ou suivre mes stages que je vous proposerai prochainement. Pour rester au courant de mes actualités, retrouvez-moi sur Facebook !




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire