mercredi 11 décembre 2013

L’état amoureux : « être » vs « tomber » – Partie 1

Le coeur qui s’enflamme, emporté au loin, qui n'a pas connu ça?

Aimer et être amoureux (l’état amoureux), est-ce la même chose ? Non ! Bon, d’accord, il y a des liens très étroits entre les deux, l’un comme l’autre éveille des « mouvements » semblables en nous, mais la profondeur et le résultat, si je puis dire, font toute la différence.

Cela fait un petit moment que je n’ai plus rien écrit sur le blog, manque de temps oblige… Pour me rattraper, je vous propose ce sujet brûlant d’actualité, et qui le restera toujours, pour tous, envers et contre tout.  Aaaaah, l’amour !

L’état amoureux est très intéressant en Sorcellerie.  D’autant plus qu’il n’est pas nécessaire, pour la plupart des gens, de chercher à le provoquer, car celui-ci se manifestera de lui-même, à notre corps défendant, plus ou moins souvent selon la personne concernée.

Mais pour commencer, faisons une distinction entre « aimer », avec un grand A, et « être amoureux » :

- Le premier état repose sur la connaissance de l'autre et la confiance profonde en lui qui en découle (rien à voir avec la prétendue fidélité contractuelle ou sexuelle!), ce qui bien entendu se construit sur la durée.  En ce sens, la réelle amitié en est très proche, si ce n'est que le désir d'intimité et de fusion (qui peut se manifester de manière différente selon les personnes) avec l'autre est décuplé lorsque l'on « aime d'amour ».

- Le second état peut se manifester soudainement (coup de foudre) ou progressivement envers une personne que l’on ne connaît bien souvent que superficiellement, que l’attrait soit physique, émotionnel et/ou mental. S’ensuit un cortège de pulsions, émotions et de sentiments chaotiques qui n’auront de cesse de jouer aux montagnes russes, nous faisant passer de l’euphorie à la déprime, et inversement, à une vitesse déconcertante.

L'état amoureux repose bien souvent sur l'espérance que l'autre soit tel que l'on se l'imagine (consciemment ou non), ou encore sur l'image qu'il renvoie de lui  (consciemment ou non) et qui nous séduit... On ne voit donc que son meilleur profil, pour autant que celui-ci corresponde à la réalité. Cette demi-vérité ne garantit évidemment absolument pas que les autres aspects de l'intéressé(e) nous plairont tout autant, et pour cette raison, l'état amoureux a bien souvent une durée de vie limitée.

Il arrive quand même parfois, et c’est heureusement, que la découverte progressive et plus approfondie de l’autre débouche sur un réel Amour, qui lui n’est plus le jouet de manifestations intérieures débridées, mais s’en sert pour renforcer la relation.  Et oui, Aimer est un (merveilleux) labeur de tous les jours, fait de partage voire de sacrifices, d’écoute et de compréhension, de travail à la fois sur soi et à la fois sur le « nous » ! Bien entretenu, cet Amour pourra perdurer très longtemps.

Il y a une autre distinction primordiale à faire, qui passe pourtant inaperçue dans le langage courant : « être » et « tomber » amoureux.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire