mardi 21 août 2012

Le Jardin des Cinq Sens

Vue plongeante sur le Jardin des Simples...

Cela fait un peu plus d’un an que je suis en Haute-Savoie, et un peu moins longtemps que j’ai appris l’existence de ce jardin. J’ai pourtant du prendre mon mal en patience, car mon installation ici a grignoté, l’été et l’automne passés, chaque minutes de mon emploi du temps… Attendre que le labyrinthe végétal de la cité médiévale d’Yvoire ouvre à nouveau ses portes au printemps fut un supplice pour l’amoureuse des plantes autant que des sens que je suis… D’autant plus que l’une de mes amies me répétait « tu verras, tu vas a-do-rer ! »… et en effet, elle avait tout à fait raison…

Le Jardin des Cinq Sens se présente à vous :

Inspiré du Moyen Âge, le Jardin se compose d'un labyrinthe végétal et de plusieurs salons de verdure sur le thème des 5 sens. 

Vous êtes invité à sentir, toucher, contempler, écouter et parfois même goûter ! 

Au détour d'une allée, vous pourrez rencontrer nos jardiniers. Ils soignent avec passion, et dans le plus grand respect de la nature, cet écrin végétal niché au coeur de la cité médiévale d'Yvoireclassée parmi les plus beaux villages de France. 

Vous partagerez leur devise, qui est aussi celle de la famille Bouvier d'Yvoire, créatrice du Jardin : Festina lente ou ''hâte-toi lentement''. 

Une promenade qui séduira petits et grands, un chemin initiatique pour découvrir et comprendre le monde du végétal.


C’est donc assez récemment que j’ai pu visiter pour la première fois ce joli labyrinthe de verdure, début printemps 2012. En réalité, plus qu’un labyrinthe au sens strict du terme, il s’agit de plusieurs petits jardins accolés les uns aux autres, chacun sur un thème bien particulier, celui des 5 sens bien entendu, mais pas seulement.

Ainsi, le premier qui me fut donner de voir est le « jardin montagnard », regroupant les plantes que l’on retrouve par ici, qui a été construit en fonction du terrain géologique de ces quelques mètres carrés : comme une énorme pierre s’enfonce profondément dans le sol au point qu’elle en soit indélogeable, les jardiniers ont adapté leur plantations selon celles-ci ! J’aime leur approche, travailler avec la Nature plutôt que contre et malgré Elle…


Ensuite, un jardin de fougères (on n’imagine pas la diversité de cette famille, ce que j’ai pu constater à l’époque de mes balades botaniques et pédagogiques avec la section CNB Les Sources), et un autre mariant l’ancienne et délicate Rose Blanc Double de Coubert, au parfum aussi raffiné qu’énivrant, avec l’hirsute avoine sauvage, une autre de mes favorites...

La Rose Blanc Double de Coubert, protagoniste du parfum édité par le Jardin des Cinq Sens, Aquaria


Quelques pas plus loin, on découvre le « Jardin des Simples », où se côtoient plantes aromatiques, « cosmétiques », médicinales, toxiques… C’est là que j’ai pu pour la première fois contempler la mandragore, toute en feuille et en fleur !  Me croirez-vous si je vous dis que, de tous les jardins, c'est dans celui-ci que je préfère flâner ?

Et enfin, les jardins attendus : celui du goût, de l’odorat, du toucher et de la vue, qui entourent celui de l’ouïe.  Ce dernier n’étant pas par contre un jardin végétal, mais une volière dont l’objectif est de représenter le sens auditif par l’intermédiaire du chant des oiseaux et des fontaines ruisselantes.

Dans le Jardin du Goût, on savoure les framboises, les fleurs de bourrache, les feuilles de l’ail des ours… dans le Jardin de l’odorat, on s’enivre des fleurs de pommier et on s’étonne de la menthe à l’odeur de chocolat… dans le jardin du Toucher, on frisonne au contact rêche de la consoude et on retrouve son âme d’enfant en effleurant le « doudou » qu’est l’oreille de lapin… et dans celui de la vue, on s’extasie devant les parures et couleurs chatoyantes des orchidées, des clématites ou des pensées… 

Bref, un endroit à découvrir… si vous passez dans le coin, je vous invite à y faire un saut (voire un à chaque saison pour ceux habitant autour du Lac Léman !) et profiter des visites guidées qui s’y font régulièrement : les jardiniers vous parleront ainsi à merveille de toutes ces belles plantes et vous communiqueront plus que certainement un peu (ou beaucoup) de leur passion !


Bon, moi, j'y retourne dimanche prochain...



Rendez-vous sur Hellocoton !


2 commentaires:

  1. J'y suis allé deux ou trois fois déjà.

    Un beau jardin avec des choses qui sentent, un beau petit village médiéval tout fleuri aussi d'ailleurs et dans un bel endroit car ce Léman est pour moi magique (comme le sont souvent les lacs).

    Bref, je confirme, un endroit à visiter, je rejoins tout à fait l'avis de Dame Sorcière ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'aurais pas pu imaginer votre appréciation de ce jardin autrement Nezherbes ;)

      Peut-être aurons-nous l'occasion de nous y croiser un de ces jours de printemps (la plus belle saison à mon sens), ou d'été (s'il ne fait pas trop chaud, il fut meurtrier cette année!)...

      Supprimer