dimanche 5 juillet 2015

Pulsions, émotions... idées reçues, doutes... mais quel bordel !



J'avais un autre article de prévu (en fait plusieurs) à la publication, mais les circonstances en ont décidées autrement !

Tranche de vie : aujourd'hui, je me suis frottée à un violeur qui s'ignore.

Où ? Dans mon cabinet, où j’exerce le massage tantrique. La séance à bien commencé, mais vers la fin, il a tenté de me toucher les parties intimes... Lorsque j'ai déplacé doucement sa main, il a réessayé en y mettant un peu plus de force. Voyant que je ne me laisserais pas faire, il a mis fin au massage et est parti furieux, sans oublier de copieusement m'insulter au passage.

Alors, avant tout, recadrage :

Le massage tantrique classique n'inclut pas de rapport sexuel, ni vaginal, ni anal, ni oral

Il peut y avoir rapport vaginal au sein d'une pratique de Tantra Rouge, sachant que seul le ou la tantrika mène la danse, dans la sobriété et la maîtrise. Ce n'est donc pas une occasion pour rejouer le scénario d'un film porno ou tenter les multiples positions du kama-sutra. Ceci étant, massage tantrique n'est pas égal à Tantra Rouge !

La fellation dans un cadre professionnel (donc avec un prestataire et un client) et énergétique ne fait pas partie de ce qu'offre un massage tantrique. En outre, il s'agit de Tao sexuel et non de Tantra Rouge, elle est pratiquée par une tigresse blanche et non par une tantrika. L'objectif n'est pas non plus le même, celui de la tigresse blanche tenant plus du vampirysme que de la fusion. 


Alors oui, évidemment, Kama-Tantra et Tao sexuel sont des aspects de la Sorcellerie. Et oui, une fois que l'on comprend les principes et mécanismes occultes, qu'on les maîtrise et les fait sien, il n'y a aucune objection à pratiquer l'un comme l'autre, et ce même si on n'est d'aucune obédience religieuse. L'habit ne fait pas le moine, le titre ne fait pas le praticien.

Donc chaque chose à sa place, sinon le néophyte s'y perd et se prend un mur.

Il n'y a pas d'échange de caresses durant un massage tantrique

Je parle évidemment ici toujours de services professionnels, pas de jeux entre amants et pratiques entre adeptes.


Le massage tantrique réciproque, si les deux partenaires ne sont pas l'un et l'autre tantrika, c'est de la foutaise. Massage sensuel, oui, prostitution, ok, mais pas massage tantrique.

Le massé doit impérativement rester réceptif pour profiter des bienfaits du massage tantrique, seule la masseuse est active et en mouvement constant. Si le massé commence à caresser la masseuse (y compris embrasser, lécher, sucer, etc.), il entre en mode actif, il sera concentré sur ce qu'il « donne » et non sur ce qu'il reçoit. Bref, sa réceptivité sera quasi, voire totalement, nulle.

Cela ne signifie pas pour autant que la massé ne puisse pas toucher la masseuse, dans la limite des zones permises (généralement les parties intimes ne sont pas autorisées d'accès). Simplement, il ne faut pas confondre toucher et caresser. Le mieux est de laisser faire la masseuse, et vous ne serez pas déçu !

Ceci étant dit, revenons à nos moutons...

Je suis très claire dans mes annonces, sur mon site et par téléphone : pas de rapport ni de prestations sexuelles, pas d'échanges de caresses. Et je le répète encore de visu si je ne connais pas le client et qu'il n'a encore jamais rencontré aucune des masseuses de l'équipe avec laquelle je travaille.

Mais comme le disait Einstein, deux choses sont infinies : l'Univers et la bêtise humaine. Et moi non plus, en ce qui concerne l'Univers, je n'en ai pas encore acquis la certitude absolue...

Outre l'importance d'être sans équivoque et limpide en tant que prestataire, il faut bien garder à l'esprit que se retrouver en position de la victime n'est en rien dégradant. Donc, si le pire arrive, parlez-en, portez plainte, et ne vous laissez pas abattre par une sous-merde de première catégorie, vous valez mieux que ça !

Autre chose : apprenez à écouter et faire confiance à votre intuition, elle est bien meilleure conseillère que votre raison. Pour ma part, j'aurais du voir le coup venir, car j'ai trouvé ce type un peu bizarre...mais je me suis dit « mais nooon, faut pas avoir de préjugés ». Dans le domaine de la PP/DP (Protection personnelle et Défense Personnelle), il y a un « proverbe » : quand y a un doute, y a pas de doutes...

Et pour finir, je reprends les mots d'un ami et frère de coeur : pas mal de mecs sont loin de connaître la bestiole qu'ils ont sous le capot. Les hommes ont un gros travail à faire sur leur pulsionnel, tout comme les femmes sur leur émotionnel, je le répète ad nauseam. Sans cela, les premiers deviennent des brutes de la pire espèce, et les secondes des perverses manipulatrices et machiavéliques.

Nos démons sont de puissants outils d'évolution si on apprend à les (re)connaître, à les maîtriser et les utiliser avec sagesse. Alors plus d'excuse, en avant ! ;)