Avertissement : Les textes et photos publiés sur ce site (hormis les articles dont je cite la source et les images empruntées à la toile) sont légalement déposés et donc sous Copyright. Si vous souhaitez utiliser l'un de mes écrits, veuillez m'adresser préalablement une demande d'accord par email.

mercredi 1 octobre 2014

Courtisane sacrée, sexualité sacrée... sacrément sacré tout ça !


Copyright Ambronyx - reproduction interdite


Vu le thème, on causera encore de prostitution dans cet article, hé oui, Mais cette fois il s'agira de prostitution sacrée !

En quelques mots pour commencer, histoire de faire un petit rappel rapide des articles précédents sur le sujet et introduire celui-ci :


L'activité


  • La prostitution est l'acte d'échanger des services sexuels contre rémunération, quelque soit la motivation et le libre arbitre de la personne concernée (bien malheureusement). 

  • La prostitution volontaire est l'exercice de cette activité par choix, que cela soit par plaisir et/ou nécessité, voire contrainte matérielle ou intérêt financier. Une prostituée volontaire n'apprécie donc pas forcément cette activité. 

  • La prostitution sacrée est toujours l'exercice de cette même activité, mais cette fois unie à au travail thérapeutique et énergétique , voire également occulte, dans le but d'agir sur le développement personnel des intéressés. 

La praticienne


  • La prostituée classique (et volontaire) offre donc des services sexuels contre rémunération. A l'heure actuelle, l'escort est généralement une prostituée qui se déplace, sachant que certaines fonctionne à la prestation (sexuelle) ou au temps consacré (ce qui la rapproche plus de l'escorting au sens premier du terme).

  • La prostituée sacrée apprécie l'activité qu'elle exerce (ce qui n'est pas le cas de toutes les prostituées volontaires). En dehors du fait qu'elle aime le sexe et la compagnie des hommes, elle a non seulement conscience que la sexualité intervient dans le développement personnel, mais elle sait l'utiliser pour y contribuer, 

  • La courtisane classique propose avant tout sa compagnie, le sexe peut intervenir mais ce n'est pas forcément le cas (elle ne proposera pas des prestations sexuelles payantes, mais offrira son temps). A la différence des précédentes, sa compagnie n'est pas recherchée uniquement pour son physique avantageux (même s'il s'agit là d'un critère important), mais également pour son éducation irréprochable, son bel esprit, sa conversation, sa culture...

  • La courtisane sacrée, tout comme la prostituée sacrée, aime son activité, il s'agit d'ailleurs généralement d'une vocation. En dehors de sa compagnie de grande qualité, elle a développé une rare empathie, qu'elle maîtrise parfaitement, et agit à travers son art de la séduction sur tous les niveaux de l'être de son client afin de le rééquilibrer. Et lorsque elle use des mystères de l'eros, il s'agira toujours de prostitution sacrée. 

Je ne vais pas m'étaler en long et en large, je l'ai déjà fait dans de multiples articles. Je me contenterai donc de résumer la chose en allant à l'essentiel.

Des prostituées de Babylone aux Tantrika de l'Inde, en passant par les Tigresses Blanches du Japon, pour ne citer que quelques exemples, il y eu nombre de ces femmes libres, puissantes et investies de par les siècles et régions du globe.

Il fut un temps où elles comptaient parmi les hauts guides spirituels, les thérapeutes holistiques, les guérisseuses au redoutable pouvoir, les prêtresses respectées et honorées... Mon objectif ici n'est pas seulement de rendre hommage à leur mémoire, mais surtout de redonner ses lettres d'or à la sexualité sacrée : car oui, je suis une courtisane sacrée !

On me demande souvent « mais comment se passe une séance avec une courtisane ou prostituée sacrée ? ». Dans l'acte en lui-même, il n'y a rien de notable, pas de positions particulières ou que sais-je. Non, je ne lévites pas, et non, je ne bois pas le sang de mes partenaires...

La sexualité sacrée est avant tout d'un état d'esprit et d'être, une sollicitation parfaitement équilibrée du physique allié au psychisme, agissant sur le pulsionnel, l'émotionnel et le mental. Celle/celui qui maîtrise cet art peut en tirer de multiples bénéfices, et en faire profiter son/sa partenaire.

La prostituée sacrée utilise le sexualité tel un outil de développement personnel, les trois grandes orientations étant la guérison, l'enseignement et l'accroissement de ses capacités psychiques. Au sein de cette « triade », on retrouve les actions thérapeutiques et les influences en tout genre, la stimulation énergétique et le développement des sens, la consécration, la célébration (y compris l'aspect festif), etc.

Ceci entre bien entendu également dans les attributions de la courtisane sacrée, ceci-dit son champ d'activités dépasse l'unique pratique de la sexualité. La compagnie qu'elle offre peut être comparée à une forme de coaching en développement personnel, ou plus précisément, sensoriel, ou l'éveil des sens est mis à l'honneur dans un but évolutif.

Pour conclure, sachez que le courtisane sacrée, tout comme la prostituée sacrée, et ce même si elle n'est pas occultiste (Sorcière, Chamane, Mage...), suit La Voie de la Main Gauche, qui, pour rappel, est la somme des pratiques à caractère symbolique, psychique et rituélique où l'usage de la sexualité et de l'érotique sont utilisés comme ferment majeur à l'expérience de la félicité.

LHP et sexualité sacrée... voici donc un authentique chemin d’évolution, bien que terriblement décrié, reposant sur la liberté, la puissance et la jouissance au sens large du terme. 
Moi, j'en suis ! 

Et vous ?